Kamdro en Ankeu - Kammdro an Ankoù - Au tournant de la mort

Loeiz Herrieu da heul - Loeiz Herrieu, suite

Pont Fismette lakeit de saill - Pont de Fismette sauté

Titre - Talbenn: Kamdro en Ankeu Editeur - Embannour Barzh Dihunamb a-dammeu étré Ebrel 1933 hag en Azvent 1942. Adembannet get Loeiz Herrieu hag é dud (Meriadeg Herrieu) é 1974 dré offset. Lakaet e perunvan get François Louis, get sikour Gwenael ha Meriadeg Herrieu, Herve Huon, Daniel Kare, Martial Menard, Fransez Favereau ha Daniel an Doujet dreist-holl. Tresadenneu - Illustrations: Loeiz Herrieu ha Raoul Perrin Barnskrid - Critique: Xavier de Langlais L'œuvre de Loeiz HERRIEU est extrêmement variée : poésie, théâtre, contes, recueils de chants populaires, articles sur les sujets les plus divers, les plus inattendus, parmi lesquels des études linguistiques. C'est tout DIHUNAMB qu'il faudrait feuilleter pour la dénombrer. Car c'est dans le cadre de ses éditoriaux de DIHUNAMB que le talent de Loeiz HERRIEU s'exprime le plus librement. Une oeuvre aussi nombreuse est fatalement inégale. En outre, très dispersée, elle défie le classement et décourage la traduction, ayant souvent plus d'intérêt par la forme que par le sujet... L'actualité d'un sujet passe vite! Ce qu'il faut en retenir c'est la qualité de la langue, toujours admirable la souplesse de la syntaxe, la richesse du vocabulaire. Loeiz HERRIEU est véritablement un écrivain. Quelle est son oeuvre majeure ? Je souscris au jugement d'ABEOZEN lorsqu'il avance que le maître-livre de Loeiz HERRIEU pourrait bien être son journal de guerre: KAMDRO EN ANKEU. La sincérité de ce carnet de route - composé de notations sans suite, rédigées au jour le jour, au hasard d'ordres et de contrordres absurdes; avec seulement le souci d'être véridique - en fait l'un des documents les plus précieux jamais écrits sur l' "Autre Guerre", celle de la boue. Etant, par définition, fragmentaire, tout témoignage de cette sorte ne peut être que partial. Le drame évoqué ici à petites touches incisives, dépassait d'ailleurs ses acteurs. A peine en mesurons-nous aujourd'hui les conséquences: notre manière de vivre et de sentir en furent radicalement changée. Témoin de quelques scènes de ce drame formidable, Loeiz HERRIEU les décrit sur un mode qui n'a rien d'épique. Que l'on me comprenne bien : Loeiz HERRIEU avait, plus que tout autre, le sens du sacrifice. Il devait d'ailleurs faire preuve d'un grand courage tout au long de sa vie de militant: quelques années plus tard, il paiera au plus haut prix sa fidélité intransigeante à un idéal librement choisi. Mais, ici, il subissait la pression d'événements dont rien de bon ne pouvait, pensait-il, sortir. Dès lors, comment s'étonner que KAMDRO EN ANKEU ne flatte aucune de ces passions qui justifient les guerres et sont censées transformer de paisibles citoyens en "héros". KAMDRO EN ANKEU doit donc choquer, et choquera certainement. Souhaitons, du moins, que sa publication soit accueillie avec le respect que mérite tout témoignage sincère…" Et celui-ci n'est pas seulement sincère, il a l'amertume des larmes. Xavier de LANGLAIS

Une traduction en français de "Kamdro en Ankeu", "Au tournant de la mort", est entreprise par Daniel Carré. Le projet d'édition est en cours...

Commentaires

Pourquoi ne jugerait-on pas les gouvernements après chaque guerre déclarée? Si les peuples comprenaient cela, s'ils faisaient justice eux-mêmes des pouvoirs meurtriers, s'ils refusaient de se laisser tuer sans raison, s'ils se servaient de leurs armes contre ceux qui les leur ont données pour massacrer, ce jour-là la guerre serait morte.
Sur l'eau , Guy de Maupassant, 1850-1893

Lévrieu - Levrioù - Livres