Men Dous - Ma douce

Loeiz Herrieu da heul - Loeiz Herrieu, suite

1. Néket 'n hou ti, tavarnouréz,

Em es mé choéjet me mestréz.

 

2. M'em es hi choéjet tostoh d'ein:

Ur plac'h koant é, plijout hra d'ein.

 

3. M'hé har, ha hi sur ne houi ket:

Un dra-zé‚ hra poén d'em spered.

 

4. Mechal penaus vehe d'ein mé

Diskoein dehi me haranté?

 

5. M'hé guél erhoalh ér pardonieu

Ha d"en noz barh er filajeu;

 

6. A pe za d'ein gout hé guélein,

Me doui penaus hum zizolein.

 

7. Allas! p'hè guélan é tostat,

Me bleg me fen ha me huanad!. . .

 

8. Ardro kuh hiaul ‚ ha bamdé,

Get hé seud de fetan Vaudé;

 

9. En dé-ral me lak ém spered

Monet d'ino eit hé guélet.

 

10. M'azé ar vordig er fetan,

Get perdi bras ‚ém heh inéan.

 

11. En dé zé oen chonjet erhat

Disklériein ket me halonad!

 

12. Mes a p'hé spian é tonet

Forh fonnus é han de guhet!

 

13. De guhet é han forh fonnus

Haval doh ur hadig eunus!

 

14. Ha tuchant, skanùik hé guélan

E ivet deur ag er fetan

 

15. Ha hé loñned p'hé des deureit

Ar hé goar d'er gér ma oeit.

 

16. Nezen, èl ur heh eulanig,

Me hra en dro d'er fetanig.

 

17. Aveit asé én hi guélet

Ahoel esked men dous karet...

L. H.

 

 

 

1.Ce n'est pas en votre maison, cabaretière,
Que j'ai choisi ma douce aimée;

2. Je l'ai choisie bien plus près de chez nous
C'est une gente fille; elle me plaît.

3. Je l'aime, et sûrement elle ne le sait pas;
Et c'est cela qui me tourmente.

4. Je me demande comment faudrait-il m'y prendre
Pour lui dévoiler mon amour?

5. Je la vois bien à tous les pardons
Et le soir dans les veillées;

6. Et quand je dois la rencontrer,
Je jure vraiment de tout dire.

7. Hélas! quand elle est près de moi,
Je baisse la tête et je soupire! ...

8. Vers le coucher du soleil, elle se rend chaque jour
Avec son troupeau à la fontaine de St. Maudez;

9. Il y a quelque temps, je me décidai
D'y aller aussi pour la voir seule.

10. Je m'assied sur le rebord de la fontaine,
Le coeur bien oppressé.

11. J'étais bien décidé ce jour là
A lui confier ma peine!

12. Mais aussitôt que je l'aperçois venant
Emu, je me cache bien vite

13. Je me cache bien vite,
Semblable à un lièvre peureux.

14. Légère, maintenant, elle est là
Dans ses deux mains buvant l'eau claire.

15. Et son troupeau désaltéré
Vers la maison, s'en va doucement ma douce;

16. Alors, comme un pauvre petit roitelet,
Je fais le tour de cette petite fontaine.

17. Afin d'y voir au moins
L'ombre de ma douce aimée.



L.H.











 


http://loeizherrieu.fr/

Lévrieu - Levrioù - Livres